jacqueline aeberhard
photographie

 

 

 

 

 

Les vêtements et les lieux sont nos enveloppes successives. Dans cette suite, les vêtements ont eu leur temps comme certains des lieux du reste. Ils me permettent d’évoquer l’absence ou la disparition en proposant une sorte de géographie des confins, une exploration de territoires silencieux.

 

 

Cette série a été présentée sous deux formes.

Pour le Festival BAC en 2009 sur des supports recouverts d'anciens papiers peints. Le format final des images est de 10 x 10 cm. Elles sont présentées encadrées et suspendues à l'aide d'un fil et d'un clou sur les plaques de papiers-peints.

Pour la Galerie Marsens, les images sont "installées" dans des boîtes en aulne de 16 x 16 x 5 cm.

 

 

retour aux images